Poésies complètes

By Émile Nelligan

Émile Nelligan (1879-1941) est reconnu comme l’un des plus grands poètes lyriques du Québec. Interrompue précocement, son œuvre connaît une popularité sans faille qui se renouvelle d’une génération à l’autre ; on peut los angeles lire ici au complet, d’après los angeles model établie dans l. a. grande édition critique publiée chez Fides en 1991 par Réjean Robidoux et Paul Wyczynski.

Show description

Quick preview of Poésies complètes PDF

Best Anthology books

Evil Earths

As soon as it used to be the best planet in all technological know-how fiction. Fourteen darkish visions of the long run, edited through Brian Aldiss

DARK TOMORROWS

The ambition, greed, and wanderlust of guy have introduced him to the horizon of time, the place the starlit highway of the universe forks—utopia a method, oblivion the darkish dead-end. Earth has been slashed via an atomic knife. A father and son stare upon the pearl-white crescent that's the final reminiscence of Earth. on the penultimate second of an atomic conflict, the final word god appears—pure mutant-human and 24-karat gold. Amid nice excellent towns and flawless machines. guy is a misplaced soul—no cause to reside and no method to die.

In the masterful tales of such writers as Philip ok. Dick, Brian Aldiss, Henry Kuttner, Fritz Leiber, and Jack Vance, Earth—the first planet of technology fiction—is a tarnished international. Geart civilizations have risen and fallen. Invaders have conquered and been banished. guy has mastered time and been enslaved through hope. Humanity is in a twilight, shadowed by means of superb expertise and haunted by way of misplaced desires. yet within the blackness that's the unknowable destiny, stars nonetheless glitter with worlds to be discovered and hopes but to come back true.

DIABOLIC DESTINIES

From the forgotten annals of technology fiction magazines of 3 a long time come fourteen dynamic tales of time-travelers, mutant, golden gods, robotic fanatics, earth-exiles, and mind-stunning visions of earth's future—and celestial past.

Heresies of the large God - Brian Aldiss
Night - John W. Campbell
Film of loss of life - J. S. Campbell
"If I Forgot Thee, Oh Earth. .. " - Arthur C. Clarke
The Golden guy - Philip okay. Dick
The Wound - Howard Fast
The Time seize - Henry Kuttner
Among the furry Earthmen - R. A. Lafferty
Guest professional - Allen ok. Lang
Later Than you're thinking that - Fritz Leiber
The final note - Chad Oliver and Charles Beaumont
The Valley - Richard Stockham
Down one of the useless males - William Tenn
The males go back - Jack Vance

The Book of Snubs

A witty and wide-ranging anthology of snubs of each variety--from literature and from life--most real, a couple of apocryphal, all memorable. incorporated during this assortment are a few selection put-downs by means of such celebrated previous masters as William Shakespeare, Woodrow Wilson, Groucho Marx, Mark Twain, Dorothy Parker, and Winston Chruchill.

Short and Shivery: Thirty Chilling Tales

Robert D. San Souci, acclaimed for his retellings of "The Legend of Sleepy hole" and different favourite works, brings his story-spinning ability to hair-raising stories from the Brothers Grimm, Nathaniel Hawthorne and plenty of extra. "Wholesome and well-written. "--Library speak.

Stone Mattress: Nine Tales

A suite of hugely creative brief items that talk to our occasions with lethal accuracy. classic Atwood creativity, intelligence, and humor: think Alias Grace. Margaret Atwood turns to brief fiction for the 1st time due to the fact her 2006 collection, Moral sickness, with 9 stories of acute mental perception and turbulent relationships bringing to brain her award-winning 1996 novel, Alias Grace.

Extra resources for Poésies complètes

Show sample text content

L. a. réponse du crucifix En expirant sur l’arbre affreux du Golgotha, De quel remorse ton âme, ô Christ, fut-elle pleine? Était-ce de laisser Marie et Madeleine Et les autres, au roc où los angeles Croix se planta? Quand le funèbre chœur sous Toi se lamenta, Et que les clous crispaient tes mains; quand, par los angeles plaine, Ton âme eut dispersé l. a. fleur de son haleine, Devançant ton essor vers le céleste État, Quel fut ce grand soupir de tristesse infinie Qui s’exhala de Toi lorsque, l’œuvre finie, Tu t’apprêtais enfin à regagner le yet? Me dévoileras-tu cet intime mystère? – Ce fut de ne pouvoir, jeune homme, le fiel bu, Serrer contre mon cœur mes bourreaux sur los angeles Terre! Diptyque En une très vieille chapelle Je sais un diptyque flamand Où Jésus, près de sa maman, Creuse le sable avec sa pelle. Non peint par Rubens ou Memling, Mais digne de leurs galeries; los angeles Vierge, en blanches draperies, Au rouet blanc dossier son lin. los angeles pelle verdelette peinte Scintille aux mains grêles de Dieu; Le soleil brûle un rouge adieu Là-bas, devers Sion l. a. sainte. Le jeune enfant devant los angeles hutte Du charpentier de Nazareth Entasse un amas qu’on dirait Être l’assise d’une butte. Jésus en jouant s’est sali; Ses doigts sont tachetés de boue, Et le travail sur chaque joue, A mis comme un rayon pâli. Quelle est cette tâche sévère Que Jésus si précoce apprit? Posait-il donc en son esprit Les bases d’un futur Calvaire? Les Petits Oiseaux Puisque Rusbrock m’enseigne À moi, dont le cœur saigne Sur tout ce qui se baigne Dans le malheur, À vous aimer, j’élève Ma pensée à ce rêve: De vous faire une grève Avec mon cœur. Là donc, oiseaux sauvages, Contre tous les ravages, Vous aurez vos rivages Et vos abris: Colombes, hirondelles, Entre mes mains fidèles, Oiseaux aux clairs coups d’ailes, Ô colibris! Sûrs vous pourrez y vivre Sans peur des soirs de givre, Où sous l’astre de cuivre, Morne flambeau! Souventes fois, cortège Qu’un vent trop dur assiège, Vous trouvez sous l. a. neige Votre tombeau. Protégés sans relâche, Ainsi contre un plomb lâche, Quand je clorai ma tâche, Membres raidis; Vous, par l’immense voûte Me guiderez sans doute, Connaissant mieux los angeles course Du Paradis! Les communiantes Calmes, elles s’en vont, défilant aux allées De l. a. chapelle en fleurs, et je les suis des yeux, Religieusement joignant mes doigts pieux, Plein de l’ardent remorse des ferveurs en allées. Voici qu’elles se sont toutes agenouillées Au mystique repas qui leur descend des cieux, Devant l’autel piqué de flamboiements joyeux Et d’une floraison de fleurs immaculées. Leur séraphique ardeur fut si lente à finir Que tout à l’heure encore, à les voir revenir De l’agape céleste au divin réfectoire, Je crus qu’elles allaient vraiment prendre l’essor, Comme si, se glissant sous leurs voiles de gloire, Un ange leur avait posé des ailes d’or. Communion pascale Douceur, douceur mystique! ô los angeles douceur qui pleut! Est-ce que dans nos cœurs est tombé le ciel bleu?

Download PDF sample

Rated 4.79 of 5 – based on 9 votes